Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 22:36

Quatre joueurs, deux joueurs par équipe, munis de minuscules raquettes en bois, une petite balle, pas de filet mais un mur immense, communément appelé fronton... On entre de plain-pied dans l’univers d’une discipline née il y a bien deux siècles et qui ne cesse d’attirer la grande foule dans le Sud-ouest de la France : la pelote basque ou la pala.

 

Source magazine VIVA VILLEURBANNE

Club de pelote basque à Villeurbanne

Pour se faire une idée sur la pelote basque, un léger rappel historique s’impose. Secrétaire et joueur à l’ASCEM, Marc Papillon, incollable sur le sujet se fait un plaisir de jouer au guide. “L’origine de cette discipline remonte au 18e siècle. A l’époque, le jeu de paume consistait sommairement à envoyer une balle qui allait ainsi entre deux adversaires  – ou entre deux équipes se faisant face – ou qui frappaient contre un mur. Ce jeu est officiellement l’ancêtre de la pelote basque qui se joue le plus souvent de façon indirecte : les joueurs doivent renvoyer la balle chacun à leur tour avant ou après le premier rebond au sol. Comme au tennis. D’ailleurs, aujourd’hui, le tennis et davantage le squash (où l’on joue également sans filet) sont les cousins germains de la pelote ou pala. Pour se lancer dans une partie qui n’excède pas une heure, deux ou quatre personnes, un mur, des raquettes et une balle en caoutchouc suffisent.”
À Villeurbanne, la section de pelote de l’Amicale sporting club des électro-mécaniciens existe depuis 1950, date à laquelle l’ASCEM, fondée en 1921, fit construire au stade Léon-Dufès le seul fronton de la région Rhône-Alpes pour satisfaire la nombreuse représentation de Basco-Béarnais qui travaillaient à Alstom. C’est en 2002 que Jean-Paul Lastra, président de la section, décide l’affiliation à la fédération française de pelote basque, et le rattachement à la ligue Paca-Corse. À partir de cette date, des joueurs participent au championnat de ligue à Plan de Grasse, Villeneuve-Loubet, Marseille, Cannes, ou… Villeurbanne en 2005.
“La pelote basque est un jeu alliant force et habileté, poursuit notre guide. Grâce à la municipalité, on a pu ériger un immense filet autour du fronton. Auparavant, on avait du mal à récupérer des balles qui peuvent atteindre des vitesses incroyables. Peu de femmes y jouent, quelques jeunes tout de même, comme Arnaud, souvent des sportifs qui ont goûté au tennis et surtout au squash. Au club, on a un champion, ancien “pro” né dans le Sud-ouest qui assiste aux parties en spectateur assidu, après avoir été joueur. Batista Inschaupé a 84 ans. On peut le dire, la pelote, ça conserve.”

> EN PRATIQUE

QUEL TARIF ?
Cotisation : 100 euros (60 euros pour les moins de 16 ans et les étudiants). Elle inclut l’adhésion à l’ASCEM et la licence de la Fédération française de pelote basque.

QUEL MATERIEL ?
Le pilotari (joueur de pelote) est vêtu d'un pantalon blanc, de chaussures de teinte blanche et du polo du club, le plus souvent blanc comme c’est le cas à Villeurbanne. Il est équipé également de lunettes de protection dans certaines variantes de la discipline (paleta, frontenis...) et d'un casque pour les spécialités jouées en intérieur avec pelote de cuir.
La pelote est la balle utilisée pour les jeux de pelote basque. Il en existe de différentes tailles, poids et compositions qui varient selon la discipline pratiquée. En général, elle est en latex ou en cuir.

COMMENT PRATIQUER ?
Vous n’avez pas trente-six solutions. Entre Paris et Marseille, le club de l’ASCEM est le seul à proposer cette activité. Les joueurs se retrouvent le samedi, le dimanche matin, et dans la semaine selon les disponibilités. Les saisons et la météo limitent parfois l’utilisation du fronton, et la section rêve de la construction d’un trinquet (fronton couvert) pour jouer par tous les temps.

Partager cet article

Repost 0
Published by oyas - dans lyon
commenter cet article

commentaires

Richard 31/05/2011 21:21



Bonjour. Néanmoins je pense qu'il a existé un autre fronton au bord d'un terrain de sport au sud de Vaulx-en-Velin, presque limitrophe de Villeurbanne, avec sa forme caractéristique, mais qui ne
devait pas servir à la pelote depuis longtemps quand je l'ai connu dans les années 70 à 80, d'ailleurs peu de gens savaient à quoi correspondait ce mur qui ne séparait rien. Si j'en crois google
earth, il a dû être démoli : en bas de la photo.


http://maps.google.fr/maps?client=safari&q=Rue+Joseph+Blein&oe=UTF-8&ie=UTF8&hl=fr&hq=&hnear=Rue+Joseph+Blein,+69120+Vaulx-en-Velin,+Rh%C3%B4ne,+Rh%C3%B4ne-Alpes&ll=45.756284,4.926445&spn=0.001512,0.003176&t=h&z=18



Reduction20_FR_320x250_4

 

Reduction20_FR_300x500_1

 

Actualité-Apple-300x250

 

4.3 Produits livrés à domicile 300x250

Beauté Test Avis

GeriBook-carre-juillet2012.jpg

 

LE Beauty Blog de test de produits cosmétiques,

avis soins homme et femme

 

Articles Récents

Pages